Qui sont les grands gagnants des baisses d’impôts ?

Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Le gouvernement estime à 17 millions le nombre de ménages à qui profite en 2020 la baisse de l’impôt sur le revenu.

La mesure est annoncée au printemps 2020 et mise en œuvre dans la loi de finances de l’année, qui prévoit une baisse de 5 milliards d’euros de l’impôt sur le revenu. En pratique, l’entrée en vigueur de la réforme fait baisser le taux de la deuxième tranche de 14 à 11 %. L’on estime que ce changement fait gagner aux ménages 350 € en moyenne. La mesure implique par ailleurs une modification du calcul de la décote sur les revenus perçus pendant l’année.

Qui sont les grands gagnants des baisses d’impôts ?

La loi de finances prévoit en outre, pour les ménages imposés à 30 %, une réduction du plafond de la troisième tranche, qui passe ainsi de 74 517 € à 73 369 €. La baisse d’impôt est conséquente, notamment en termes de finances publiques. Mais cette mesure en particulier n’aura pas d’incidence majeure sur les déficits publics puisque la baisse est « neutralisée » par l’importante imposition des foyers aisés, avec des taux de 41 et 45 %. Les quelque 17 millions de ménages qui tirent profit de la mesure, eux, en sont informés par courriel par la Direction général des finances publiques.

Chaque foyer concerné peut par ailleurs, à l’aide d’un simulateur accessible sur le site Internet de l’administration fiscale, connaître le montant de la baisse à laquelle il a droit. Il est également intéressant de noter que lors de la liquidation définitive de l’impôt dû au titre des revenus perçus en 2020, l’administration peut procéder au printemps 2021 à des régulations, lesquelles peuvent conduire à une hausse ou une baisse de l’avantage fiscal dont bénéficient les ménages, en fonction des fluctuations de leurs revenus par rapport à ce qu’ils percevaient en 2019.

Certains foyers, notamment les plus  modestes, ont émis des craintes quant à l’entrée dans le barème progressif, ce qui est parfaitement compréhensible et légitime. La loi de finances 2020 prévoit justement une modification des plafonds et du calcul de la décote, grâce à laquelle les ménages à faibles revenus  peuvent bénéficier d’une réduction ou même dans certains cas, d’une annulation de l’impôt.